Découvrez le tir à l’arc avec Arc Essonne

LES VALEURS DU TIR A L ARC

S’il fallait faire une liste des quelques mots définissant au mieux les valeurs que véhicule le tir à l’arc nous donnerions ceux-ci :

  • Maîtrise de soi
  • Concentration rapide et endurante
  • Adaptation au milieu
  • Connaissance de soi  (connaissance de son corps dans l’espace)
  • Respect de soi et des autres

Le tir à l’arc s’adresse à tous, de 7 à 77 ans selon l’adage. Même si le tir à l’arc est un sport individuel, c’est essentiellement au sein d’un club qu’il se pratique et la vie associative y est très enrichissante.

Le tir à l’arc est un moyen efficace pour se relaxer, se divertir, se reposer d’une vie active qui ne cesse de devenir plus prenante et plus « stressante ».

C’est une véritable école de vie pour les jeunes. Tout y est fait pour qu’ils puissent progresser à leur rythme, dans le respect des règles, des autres et de soi-même.

C’est un sport à part entière, qui nécessite exigence, patience et maîtrise.

HISTORIQUE DU TIR A L ARC

Le tir à l’arc est l’un des arts les plus anciens parmi ceux encore pratiqués à l’heure actuelle.

On le retrouve de tout temps et ce partout à travers le monde.
Son origine remonterait environ 20000 ans avant JC, c’est-à-dire à l’âge de pierre (où l’on peut observer des archers par l’intermédiaire de peintures rupestres).
Les premières preuves d’existence de cette pratique remontent au peuple Egyptien, qui a adopté ce moyen, il y a 5000 ans pour guerroyer et chasser.
En chine, le tir à l’arc remonte à 1766-1027 ans avant JC (dynastie Shang), on le retrouve à travers des batailles de chars qui étaient composé d’un conducteur, un lanceur et un archer.
En Angleterre, ce n’est qu’en 1583 que se déroula la première compétition connue de tir à l’arc à Finsbury avec 3000 participants.
De 1618 à 1648, la guerre de trente ans sonna le glas de l’arc en tant qu’arme de guerre (les armes à feu l’ayant remplacé).

Depuis, le tir à l’arc s’est essentiellement développé en tant que sport, mais reste utilisé comme moyen de chasse par les peuples primitifs.

 

TIR A L ARC ET JEUX OLYMPIQUES

 

arc-JOLa première apparition du tir à l’arc aux jeux Olympiques fut à Paris en 1900, à cette époque, il y avait sept épreuves qui furent disputées.

Lors des premières éditions (1900-1920), un archer pouvait s’inscrire à plusieurs épreuves.

De 1924 à 1968, le tir à l’arc fut absent du programme olympique.

C’est à l’occasion des Jeux Olympiques de 1972 à Munich que la discipline du tir à l’arc fut réintroduite, avec une seule épreuve masculine et féminine.

En 1988, aux Jeux Olympiques de Séoul,  les compétitions par équipes se sont ajoutées aux deux compétitions individuelles.

En 1992, aux Jeux Olympiques de Barcelone, la France remporte son premier titre Olympique en individuel grâce à Sébastien Flûte âgé de 21 ans.

En 2008, aux jeux Olympiques de Pékin, le tir à l’arc est mis en avant, car elle a permis à la France de remporter sa première médaille de ces JO, avec une troisième place par équipe féminine, nos représentantes étaient : Virginie Arnoult, Sophie Dodemont et Bérengère Schuh.