Le Tir à l’Arc en Suisse

Qui dit Compagnies, Connétablies, Confréries Abbayes, Nobles Exercices, ne connaît certes pas une des plus anciennes Compagnies de SUISSE. ′′Le Noble Exercice de l’Arc de GENEVE′′ Petit historique:

C’est un retable de Conrad Witz de 1444 la Pèche Miraculeuse (1) montrant dans le paysage de GENEVE des archers s’exerçant au Pré-l’Hévèque, qui permet d’affirmer que le Noble Exercice existait déjà en cette année là.

Elle a son Hôtel d’Arc à GENEVE dans un très beau parc faisant partie de son patrimoine. Celui-ci fut offert par Lord Stanhope, Vicomte de MAHON, lors de son arrivée à la charge de Commandeur en 1771 et 1772.

C’est là, que votre serviteur eut l’honneur d’être chaleureusement accueilli par monsieur Alain CHARLET Chevalier Commandeur depuis plus de 21 ans (une liste des Rois et Commandeurs, existe depuis 1568.)

Et monsieur Jean Charles BOEGLI Chevalier Archiviste, avec qui j’ai des contacts amicaux dans ma recherche sur les traditions de l’Arc.

Sans oublier bien sur, l’ensemble des chevaliers du Noble Exercice de l’Arc appelé plus simplement le N.E.A. qui chacun par ses connaissances sur les traditions, m’ont accompagné et expliqué celles du N.E.A. tout au long de ma visite. C’est ce dimanche 22 juin 2008, 2ème jour d’été, qu’avait lieu comme chaque année le ′′Tir au Soleil′′.

C’est à cette occasion que l’honneur m’a été donné, d’assister à ce Tir dit ′′destructif′′ que seuls les chevaliers en titre auront le droit d’y participer.

Les ′′Ecuyers′′ archers nouvellement accueillis ou n’étant pas encore Chevalier, auront l’obligation d’être présents mais comme les invités, ils ne participeront pas au tir ! Ce ′′tir au Soleil′′, est pour le Noble Exercice de l’Arc, le Tir du Roy de la Compagnie. Les règles sont les suivantes : Chaque Chevalier, doit en 16 flèches tirer sur un soleil planté sur un mat de 5 mètres de haut. Celui-ci, est constitué de 21 pièces fixées sur de 2 cercles métalliques.

Sur le tour extérieur du plus grand, sont fixés en alternance des rayons de couleur rouge et jaune. A l’intérieur de ce grand cercle, des pièces de couleur blanche divisé en quartiers et au centre, dans le petit cercle de 7 cm de diamètre, est placée la pièce la plus importante par la valeur de ses points, elle est rouge. Toutes les pièces sont amovibles et faites dans un cuir très épais.

Contrairement à l’abat l’oiseau, le pas de tir se situe à 30 mètres. Chaque Chevalier en commençant par le Commandeur suivi des chevaliers par ancienneté, tire une seule flèche. Le secrétaire prendra note du résultat de chaque tir.A la fin de chaque tir, le ′′cornette′′ (chevalier responsable de la sécurité) annonce la fin du tir en soufflant dans une corne et l’ensemble des chevaliers vont ramasser leurs flèches. C’est le signal ′′Flèches ! ′′ ou les 3 coups de sifflet que nous pratiquons lors des entraînements et concours.

Le but final de ce tir est de faire tomber la totalité des pièces. Le tireur qui fera tomber la dernière sera Roy de l’Arc pour une année. Si l’ensemble des pièces ne sont pas tombées lorsque les Chevaliers auront tiré leur 16ième flèche, ce qui est rare ! c’est le chevalier qui aura fait tomber la dernière pièce dans les coups précédents, qui sera Roy de la Compagnie avec ′′distact′′ (*) pour le rond rouge et ′′distact′′ pour celui qui descend le plus grand nombre de pièces.

Le but recherché par le N.E.A., n’est pas la compétition; bien que certains chevaliers y participent. C’est en premier lieu : un tir loisir, les regroupements, la fraternité, le plaisir d’être en réunion et bien sur, de tirer ! Ce sont également des rencontres amicales avec d’autres Exercices et/ou Abbayes (3) comme les Exercices de l’Arquebuse et de la Navigation qui prennent part aux fêtes du Noble Exercice et réciproquement depuis plusieurs siècles. Avec la Société des Vieux Grenadiers qui est la plus récente des sociétés dites patriotiques genevoises, les délégués des Vieux Grenadiers sont en général présents lors des festivités annuelles et vice-versa, ou, lors des cérémonies du passage sous les drapeaux des nouveaux grenadiers. Et bien d’autres encore.

Le déjeuner, pris en commun, n’est pas la fin des festivités, au contraire, celui-ci à peine terminé, l’ensemble des chevaliers se retrouveront sur le pas de tir pour un autre tir traditionnel (**) le ′′Tir du Sauvage′′. Ce tir très amusant est pour chacun, de faire le maximum de points en atteignant des zones de valeurs différentes allant du 2 points au 100 points.

Cette journée, se terminera en toute fraternité dans la salle de l’hôtel d’arc avec pour objectif de se retrouver pour une séance de tir le mercredi soir et bien sur le dimanche matin.

 

(1) se trouve au musée d’art et d’histoire, GENEVE

(2) Coup le plus profond : C’est un classement qui s’effectue en mesurant au compas, les flèches les plus proches du centre (de la cible ou d’un distact).

(3) Exercices et/ou Abbayes : Compagnies d’archers.

(*) Distact : Ce terme désigne aussi bien un carton rond de 8 ou 10 cm de diamètre placé sur le paillasson, en dehors de la cible, et la prime offerte au tireur qui le touche. Pour la plupart des tirs, il y a le distact du jour (prime pour le chevalier qui y fait le coup le plus profond(2) dans la journée) et le distact du mois (prime pour le coup le plus profond dans le mois). Pour les Grands tirs au blanc, on ajoute cinq autres distacts, offerts par chacun des Officiers.

(**) D’autres tirs de tradition existent: Pour les règlements, vous pouvez me contacter.

Le tir d’ouverture, Dit ′′Grand tir au blanc′′. En 30 flèches. Le tir au nombre, en 24 flèches. Le tir au blanc, comme le tir d’ouverture, mais en 24 flèches seulement. Le tir aux couleurs, sur une cible FITA, en 36 flèches. Le tir au soleil, pour le tir Roi de l’arc en 16 flèches. Le tir au pistolet, en 40 flèches. Le tir au sauvage, en 24 flèches. Le Tir Guillaume-Tell, en 24 flèches. Le Challenge Stirn, en 24 flèches. Le Tir de clôture, mêmes caractéristiques que le tir d’ouverture. Le Tir d’Escalade, dernier tir de la saison. Il s’effectue après le tir de clôture

Et les Prix divers, tirs de fête, d’ouverture et de clôture,

DUBOIS Gilbert Président de la Famille des Chevaliers de l’arc de l’ESSONNE