Le bouquet Provincial

Le bouquet provincialLe bouquet provincial est la plus grande fête traditionnelle de l’archerie. Son origine est très ancienne, déjà en 1439 les compagnies d’arc de Champagne, de Picardie et d’Ile-de-France avaient souscrit un concordat destiné à en modifier les règles d’organisation.

On peut dire que les Bouquets provinciaux sont la survivance des anciens tournois : Une compagnie lance un défi à toutes les compagnies de France et dote son concours de prix prestigieux [ Le 1er prix est traditionnellement un vase de Sèvres offert par la Présidence de la République.]

Le Bouquet provincial est une réunion annuelle des archers du nord de la France. Il n’est pas rare d’y trouver plus de deux cents Compagnies représentées. Le tir du Bouquet est obligatoire pour les archers d’Ile de France, de Champagne, de Normandie, de Flandres et de Picardie qui veulent prétendre à une qualification aux Championnats de France de Tir Beursault.

Histoire de tradition de la chevalerie2Le Bouquet Provincial est avant tout une tradition qui se déroule de la façon suivante:

La journée commence, tout d’abord, par l’inscription, très tôt le matin, des drapeaux. L’ordre de ces inscriptions déterminera leur emplacement dans le cortège.

Les portes drapeaux les plus matinaux pourront se trouver aux places d’honneur de ce défilé derrière des jeunes filles, de la ville ou du village, portant le vase du bouquet.

La parade sera admirée, tout le long du trajet, par des spectateurs sortis de leurs maisons qu’ils ont décoré pour cette occasion, avant d’arriver au lieu désigné pour la bénédiction des drapeaux, du vase et de la statue de Saint Sébastien lors d’une messe.

La journée se poursuivra par des jeux d’arc dont le traditionnel tir à l’assiette.

 

L’assiette du Bouquet provincial

Depuis bien longtemps, on remettait des assiettes ou des pièces d’argenterie comme prix dans les concours.

Après la seconde guerre mondiale, on a commencé à généraliser un tir aux assiettes, toujours lié au Bouquet provincial. Il se pratique non seulement le jour du Bouquet mais aussi pendant les 4 mois de compétitions qui suivent le Bouquet.

Progressivement, l’habitude a été prise d’offrir aux archers désireux de garder un souvenir du Bouquet provincial la possibilité d’acheter l’ASSIETTE DU BOUQUET. C’est la Compagnie de Longueval qui, la première, en 1949 en eut l’idée.

Depuis lors, cette habitude est devenue une  » Tradition « . Chaque Bouquet provincial donne lieu à l’édition d’une assiette décorée, vendue au profit de la Compagnie qui reçoit le Bouquet pour couvrir les frais d’organisation.

Elle est destinée, non seulement aux archers, mais à toutes les personnes désireuses de garder un souvenir de cette journée.