Saint Sébastien, le Saint-patron des archers

Il existe très peu de détails historiques concernant la vie de Saint Sébastien. Celui-ci est évoqué pour la première fois au ivème siècle par Saint Ambroiseévêque de Milan, dans un sermon. L’homme d’église y explique que Sébastien est originaire de Milan, mais montre surtout qu’il était déjà vénéré à l’époque.

Dans la ‘’Passio Santi Sebastiani Martyris’’ de Saint Ambroise de Milan et la ‘’Legenda Aurea’’ de Jacques de Voragine (chroniqueur Italien, 1265), archevêque de Gênes, Saint Sébastien est présenté comme un Gaulois.

Narbonne, une église, construite sur le lieu présumé de sa maison natale, lui est dédiée.

Sa mère, d’origine milanaise épousa un fonctionnaire romain.

Très religieuse elle éleva Sébastien dans la doctrine catholique.

Il arriva à Rome comme militaire au service de l’Empereur.

Il est nommé commandant de la première cohorte de la garde prétorienne par l’Empereur païen Dioclétien, qui lui accorde une grande confiance.

L’accession au pouvoir de Dioclétien en 284 n’attira pas immédiatement l’attention impériale sur la chrétienté mais marqua un changement graduel d’attitude envers les minorités religieuses. Au cours des 15 dernières années de son règne, Dioclétien purgea l’armée des Chrétiens qu’elle comptait.

Le premier acte des persécutions a lieu le 23 février 303 avec la destruction de l’église de Nicomédie.

Sébastien est dénoncé par le préfet Fabien à l’Empereur Dioclétien(303). Se sentant trahi, le souverain condamne Sébastien à être attaché à un poteau au milieu du Champ de Mars avant d’être percé de flèches par ses Archers. ‘’Couvert de pointes comme un hérisson’’, Sébastien est laissé pour mort et abandonné.

 

Le martyre de Saint SébastienGiovanni Del Biondo (vers 1380)

Il fut guéri de ses blessures par Irène de Rome (Sainte chrétienne qui mourut en martyren 304).

Sébastien retourne au palais impérial quelques jours plus tard. Il reproche alors à Dioclétien son attitude vis-à-vis des chrétiens. Loin de se repentir, le souverain le fera battre à coup de verges, jusqu’à ce que mort s’ensuive. Son corps est ensuite jeté aux égouts,le ‘’Cloaca Maxima’’,pour empêcher les chrétiens de le vénérer. Dès la nuit suivante, cependant, Saint Sébastien apparaît à Sainte Lucine, pour révéler où se trouve son corps. Sa dépouille est alors enterrée à Rome dans la Catacombede ‘’San Sebastiano’’ sur la Via Appia , auprès des Apôtres Pierre et Paul.

Au second étage de ces catacombes reposait le corps de Saint Sébastien. Il fut transféré dans la Basilique des Apôtres lors de la construction de celle-ci au vème siècle. Une tradition chrétienne rapporte en effet qu’en 258, au cours des persécutions de Valérien, les reliques de Pierre et Paul furent placées temporairement dans ces catacombes appelées à cette époque « Memoria Apostolorum », des graffiti sur les murs attestant du culte des deux saints. Cette basilique prit le nom de Saint Sébastien au xième siècle.

Catacombe San Sebastiano à Rome

L’Abbé Hilduin, Prieur de l’Abbaye de Saint Denis à laquelle est rattachée l’Abbaye de Saint Médard de Soissons , Archichapelain de l’Empereur Carolingien LouisIier le Pieux (fils de Charlemagne), accompagne Lothaire, le fils de l’Empereur Louis Iier, lors de son expédition militaire à Rome en 824.

A cette occasion il prend part aux intrigues accompagnant l’élection du Pape Eugène IIquilui accorda ‘’pars corporis’’ de Saint Sébastien.

Il dépose les reliquesà l’Abbaye de Saint-Médard à son retour en 825 (Annales Regni Francorum826).

C’est à cette occasion que l’Abbé Hilduin aurait créé la Confrérie des Archers de Saint Sébastien pour veiller et assurer la sécurité des reliques.

En effet, pendant tout le Moyen Age, les reliques sont très prisées et source de nombreux conflits. Elles apportaient à leurs dépositaires notoriété et richesses alimentées par les dons des fidèles qui faisaient pèlerinage pour les vénérer et obtenir que leurs souhaits soient exhaussés.

Saint Sébastien, comme Saint Georges(décapité en 303 sous Dioclétien), sont des Saints militaires martyrs des premières églises chrétiennes. Leur culte a débuté au IVèmesiècle pour culminer à la fin du Moyen Âge, aux xivème et xvème siècles.

La plupart des Compagnies d’Arcse regroupent sous la bannière de Saint Sébastien mais quelques-unes ont conservé leur attachement à Saint Georges.

Sablière du transept de la chapelle Saint Sébastien du Faouët 1598

Saint Sébastien est fêté le 20 janvier de chaque année, et la tradition veut que les Archers célèbrent cette Fête dignement.


Extraits de l’annuaire des Compagnies du Noble Jeu de l’Arc de René Lenoir (1925)

Aujourd’hui, la Saint Sébastien est l’occasion d’organiser un Tir festif, regroupant l’ensemble des Archers et se termine en général par un ‘’banquet’’ convivial auquel les conjoints, enfants et amis peuvent participer.

Enluminures du XVèmesiècle